Portrait créateurPublié le

Portrait de l’illustratrice Mibo

Facebook Twitter Google Pinterest

English version bilow

Qui se cache derrière les designs des dernières collection Coq en Pâte ? Petite
interview artistique de Madeleine Rogers, aka Mibo, l’illustratrice de nos
collections animaux.

Peux-tu nous dire quelles ont été les grandes étapes de ta carrière ?

J’ai étudié le design appliqué au théâtre ce qui m’a amené à travailler en tant que chef
décorateur puis à designer des produits textiles pour la maison. C’est ce qui a été à l’origine du
label Mibo. Et puis, petit à petit Mibo est devenue une marque plus dirigée vers l’enfant.

Qu’est-ce qui t’a conduite à l’illustration ?

J’imagine que c’est le fait d’avoir habité à la campagne, avec pas grand chose à faire,
notamment quand j’étais adolescente. Je passais beaucoup de temps à peindre, à me rêver
artiste…

Un souvenir d’un de tes premiers dessins dont tu as été fière lorsque tu étais enfant ?

Je me souviens avoir dessiné un motif à l’école quand j’avais 7 ans.  J’ai été appelée par la
maîtresse. Je me suis dirigée vers son bureau, anxieuse, en me disant que j’avais du faire
une bêtise. En fait, elle m’a félicitée pour cette création et l’a affichée !

Ton univers est rempli d’animaux. Qu’est-ce qui t’a conduite à ce choix ?

Encore une fois, le fait de vivre à la campagne m’a apporté une vraie relation avec la nature.
Je suis tellement étonnée et surprise par ce monde animal et végétal, son évolution.
Découvrir que des espèces ont pu vivre ou survivre durant des
centaines de milliers d’années. Je trouvecela tellement incroyable que je souhaite sensibiliser
les générations futures
à tout ceci. C’est ce qu’il y a de plus précieux !

Nous nous sommes rencontrés autour d’un point commun qui est l’écologie.
Quelle est ta manière à toi de faire changer les choses ?

Ma mère a grandi durant la seconde guerre mondiale, à une époque où la nourriture se
faisait rare. Elle a toujours détesté gaspiller. Je suis comme elle. Je ne supporte pas de voir
autant de nourriture jetée un peu partout à travers l’Angleterre. Je suis donc très vigilante sur ce
que j’achète, ce dont j’ai besoin exactement, de façon à ce que rien ne finisse à la poubelle.

Pourquoi avoir accepté d’être éditée par Coq en Pâte ?

C’est rare de pouvoir rencontrer une société qui partage exactement les mêmes valeurs et les
mêmes goûts esthétiques que vous. C’est donc très facile de collaborer quand ces pré-requis
sont en place.

Si tu étais un animal : Je serais un albatros pour pouvoir planer au dessus du monde et le
voir évoluer.

Si tu étais une couleur : un jaune lumineux. La couleur du soleil, de l’espoir, de la lumière

Si tu étais une forme : j’ai du mal à choisir entre une forme ovale ou une sphère, peut-être
une sphère, une sphère parfaite.

Si tu étais un dessin ou un tableau célèbre : Je suis allée à une exposition de collages de
Matisse l’autre jour. Ca m’a rappelé combien j’aimais ses oeuvres quand j’étais étudiante.
Peut-être que son approche des couleurs, des motifs m’a influencée.  Et j’adore voir comment
il utilisait des énormes ciseaux pour couper son papier mais avec autant d’aisance !

Et pour aller plus loin, vous pouvez découvrir le fruit de la collaboration de Mibo et Coq en Pâte sur notre site

——————————————-

Can you give us some key steps in your artistic career?

I studied theatre design which led to a career in set decoration, this led to me to start thinking
about designing homewares; this was the start of Mibo and from there is has slowly changed
into much more of a kids brand.

What led you to illustration ?

I think living in the country as a teenager with not much to do – I used to spend a lot of time
painting, imaging myself as an artist…

A memory of one of your first childhood drawings which you were proud of and why?

I remembered designing a pattern at school when I was about 7. I was called in to see the
headmistress so I nervously walked to her office thinking that I had done something wrong.
Instead she just congratulated me on the design and it was put on display.

Your graphic universe is full of animals. What has driven this choice?

Again, I think growing up in the country has given me a huge affinity with nature. I am so
intrigued and amazed but the natural world, by evolution, by how all these diverse creatures
have managed to survive for hundreds of thousands of years. I find it all so mind boggling and I
hope through my work to bring this wonder to the next generation. It is more precious now
than ever.

We meet around a common sensitivity for ecology. What is your way to make
things change in your everyday life ?

My mother grew up during the second world war when food supplies were scarce and so she
has always detested waste. I am like this as well. I cannot bear the fact that some much food
gets thrown away in the UK and so I am very precise about what I buy and what I use and try
not to let anything end up in the bin.

Why did you accept to be published by Coq en Pâte ?

It is rare to meet another company who share almost precisely the same principles and
aesthetic values. It is easy to work in partnership when these things are in place.

If you were an animal : I would be an albatross just to glide above the world and see what’s going on

If you were a color : Bright yellow – the colour of the sun, hope, light

If you were a form : I cannot decide between and egg shape and a sphere – maybe a sphere I think, a perfect shape.

If you were a painting or a famous drawing ?

I went to see a show of Matisse’s cut outs the other day and remembered how much I liked
them when I was studying art. Maybe his colours/patterns influenced me. And I love how he
used such massive scissors to cut out the paper, but with such ease.

Facebook Twitter Google Pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>